Quels types de contrat une entreprise peut-elle signer pour un alternant ?

Il existe deux types de contrats d’alternance en France : le contrat d’apprentissage et le contrat de professionnalisation. Tout type d’entreprise peut signer les deux types de contrat. Les OPCO, sites gouvernementaux et les organismes de formation peuvent aider l’entreprise à choisir entre le contrat de professionnalisation ou d’apprentissage.

L’entreprise peut-elle être aidée par l’organisme de formation ?
Bien évidemment. Les organismes de formation ont l’habitude des formalités des contrats en alternance. Les centres de formation proposent régulièrement à leurs jeunes d’aider les structures accueillantes pour faciliter leurs démarches.

Une entreprise peut-elle contacter la CSOFA ?

Oui, une entreprise peut contacter la CSOFA. Nous n’avons pas plus vocation à renseigner une entreprise que d’autres organisations qui sont directement faîtes pour ça. Toutefois, pour se renseigner sur un centre de formation de sa région ou recevoir des informations concernant la charte de déontologie signée par les adhérents de la CSOFA, il est possible de nous contacter.

Vous avez besoin d’un alternant ?

Adressez vous à l’un des organismes de Formation ayant signé la charte de déontologie de la CSOFA. Celle-ci vient en complément des contrôles qualité mis en place, par ailleurs, elle constitue un engagement sur l’honneur et témoigne d’une volonté de transparence.

Que veut dire « CSOFA », pourquoi ce sigle ?

CSOFA = Chambre Syndicale des Organismes de Formation en Alternance. Ce nom/sigle n’est peut-être pas le plus amusant mais il a le mérite d’être explicite.
La CSOFA a défendu l’alternance et les professionnels de l’alternance dès l’époque des contrats de qualification, d’orientation, d’adaptation. Elle continue de la faire avec l’apprentissage et les contrats de professionnalisation.

La CSOFA est-elle lié ou dépendante d’autres organisations ou structures ?

Non, La CSOFA est totalement indépendante aussi bien des partis politiques que des structures syndicales ou de toute autre organisation. Cette indépendance lui permis de défendre très librement es professionnels de l’alternance et le travail des Organismes de Formtion, sans jamais céder au idéologies, aux caricatures et aux étroitesses corporatistes. 

La CSOFA a t-elle des contacts, des rapports avec d’autres organisations actives sur le sujet de l’alternance et de l’apprentissage ?

Oui, la CSOFA se réserve toujours le droit de ne pas partager toutes les analyses des organisations proches mais elle a échangé très souvent avec d’autres ou se propose de le faire (exemple: avec la FFP, avec la FNEP, les 3E, les organisations régionales) afin de partager des réflexions, éventuellement des actions ou des courriers, des éléments de communications médiatiques. 

La CSOFA contribue-t-elle, outre sa vocation de porte voix des organismes de formations créer des relations entre Organisme de formation/CFA (pédagogie, économie, technique, partenariat etc.) ?

Oui, bien entendu.  
La CSOFA peut mettre en relation des Organismes de Formation/CFA pour des initiatives pédagogiques, des partenariats (locaux, titres, échanges), des collaborations (appels d’offres, dépôts de titres), des accords (cessation-reprises, association) ou tout autre demande de contact. 
 

La CSOFA peut-elle contribuer à des actions locales ?

Oui. La CSOFA, dans la mesure de ses moyens et de ses adhérents, peut mener des actions locales (rédiger des courriers, alerter des responsables, signaler un problème, faire avancer des propositions auprès de différentes instances. Il est parfois plus intéressant, même localement pour nos adhérents de se faire entendre par la CSOFA qu’en tant qu’Organismex de Formation seul.  

NEWSLETTER

Adhérer à la CSOFA